Le marché du carbone européen

marché-carbone

Les marchés du carbone, également connus sous le nom de systèmes d’échange de droits d’émission ou de systèmes de permis d’émission négociables, sont des instruments réglementaires qui facilitent la réalisation de tout ou partie des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre politiquement déterminés. 

Les systèmes d’échange de quotas permettent de contrôler directement la quantité de gaz à effet de serre émise. Ces installations doivent restituer le même montant de quotas d’émission que les émissions réelles ou les actifs carbone autorisés à l’agence gouvernementale pendant une période spécifiée appelée conformité. Par conséquent, les sources de réduction des émissions à faible coût sont les premières à être exploitées.

Enfin, afin de limiter l’impact des coûts sur les secteurs restreints, certains systèmes peuvent inclure des équipements spécifiques de contrôle des coûts en déterminant des prix minimum ou maximum, des réserves de contrôle des coûts ou des ajustements de prix maximum.

En réduisant leurs émissions, les exploitants peuvent revendre leur quota d’émissions et profiter de cette différence. Pour les installations où le coût de la réduction des émissions est supérieur au prix du quota, il est plus rentable pour l’exploitant d’acheter un quota sur le marché. De cette manière, le marché déterminera empiriquement le prix le plus approprié pour la réduction des émissions en fonction de l’objectif de réduction des émissions.

Les prix du carbone à ce stade couvrent une part limitée mais croissante des émissions mondiales.

En témoigne la mise en place d’initiatives telles que la Carbon Pricing Leadership Coalition, qui vise à faire passer la couverture mondiale des émissions de 12% en 2015 à 25% en 2020, puis 50% en 2030.

Selon ce rapport, l’objectif est de 50% d’ici 2050 est ambitieux, mais réalisable si, par exemple, plusieurs grands pays, comme l’Australie, la Russie, la Turquie ou l’Ukraine, fixent des prix du carbone couvrant la plupart de leurs émissions.

Il existe aujourd’hui une multitude d’instruments qui donne explicitement ou implicitement un coût carbone à l’échelle d’un pays, d’une région ou d’un secteur. Les taxes sur le carbone sont des mesures nationales. Le marché des quotas de l’Union européenne est le premier marché régional du carbone. L’établissement de liens entre les marchés de la Californie et du Québec est le premier exemple de fusion réussie entre les marchés infranationaux.

Le rapport 2015 de la Banque mondiale sur l’état et les tendances de la tarification mondiale du carbone a identifié 40 pays qui couvraient 12% des émissions mondiales et ont lancé une taxe sur le carbone ou un mécanisme d’échange de quotas.

IMMO

D’abord. En premier lieu. Enfin. Ensuite. Aussi. De même. De plus. Encore. Et. Egalement. Bref. D’ailleurs. Donc. Ensuite. En somme. En outre. Or. Par ailleurs. Puis. Car. C’est-à-dire. En effet. Effectivement. Étant donné que. Puisque.