Déchets du Bâtiment : reprise dès 2022

Le système de collecte des déchets du bâtiment doit être opérationnel en janvier prochain. Selon la loi déchets et pour l’économie circulaire, l’utilisation des déchets dans la construction doit être opérationnelle en janvier 2022.

reprise-déchets-bâtiment

Quel est l'intérêt de la reprise des déchets du bâtiment ?

Le BTP est à l’origine de 240 millions de tonnes de déchets par an, dont 46 pour le Bâtiment. C’est sur ce dernier circuit, qui représente plus que la quantité de déchets générés par l’individu, que le futur Rep sera actif. Aujourd’hui, le taux de valorisation des déchets dans ce secteur est de 69 %, principalement dû aux déchets inertes.

Qui est affecté ?

Le comité de pilotage de Valobat estime qu’il faudra impliquer 600 000 personnes dans la boucle. Le conglomérat d’acteurs Valobat souhaite s’impliquer particulièrement auprès des maîtres d’ouvrage dynamiques, des maîtres d’ouvrage et des collectivités locales.

Combien y aura-t-il d'organisations environnementales ?

Toute organisation qui le souhaite peut désormais soumettre sa candidature pour un segment spécifique ou pour tous les segments. L’État décide en dernière analyse. D’autres acteurs ont annoncé ces dernières semaines, par exemple, le projet Rep, qui concerne les déchets inertes. La prudence reste donc de pouvoir connaître très précisément dès aujourd’hui le visage du futur représentant. Ainsi que le niveau d’exigence qui sera requis en termes de gestion de fin de vie des matériaux.

Qui paiera ?

Ce sont les producteurs qui paient le financement de l’organisation environnementale à laquelle ils adhèrent. Mais de manière « mécanique », ces frais administratifs supplémentaires, qui permettront une reprise gratuite, seront répercutés sur les factures. La question est entre les mains de l’État, mais les acteurs impliqués dans Valobat lui sont plus favorables.

Qu'est-ce qui va changer exactement pour les entreprises ?

Pour les entreprises de construction de maisons individuelles, “il y a beaucoup à faire, car en pratique ce n’est pas une collecte séparée à la source”. Même si certains acteurs ont déjà pris les devants. Il est donc probable que les entreprises de construction auront besoin de se renseigner sur la forme de pré-tri des déchets. Le but est de faciliter leur collecte. Les acteurs ont convenu que la Rep ne se ferait pas du jour au lendemain. Compte tenu de l’ampleur de la tâche et du travail de sensibilisation et de formation nécessaire.

Le BTP est-il prêt pour la reprise des déchets du bâtiment ?

De nombreux secteurs existent déjà, à plusieurs niveaux, et l’enjeu pour Valobat serait de s’appuyer sur ce qui existe sans le gêner.

« Nous avons six mois pour réaliser ce que font les autres filières en dix-huit », précise Hervé de Maistre.